La psychologie peut aider à faire face à la COVID-19 : Les psychologues redonnent aux fournisseurs de services de première ligne (Une initiative de la Société canadienne de psychologie)

L’un des éléments essentiels de la réponse à la COVID-19 consiste à aplanir la courbe de transmission du coronavirus, pour que moins de gens tombent malades, que le virus se propage moins rapidement, que nos systèmes de santé ne soient pas submergés et que nos fournisseurs de soins de santé ne tombent pas malades eux-mêmes. La charge est énorme pour les fournisseurs de soins de santé qui soignent les personnes atteintes de la COVID-19, en particulier le sous-groupe de patients qui sont gravement malades. Le personnel de la santé doit traiter un grand volume de patients, et dans certains cas, ils craignent de ne pouvoir le faire en raison de la diminution, à la fois des ressources humaines, de l’équipement de protection et d’autres équipements médicaux disponibles.

Les Canadiens atteints de la COVID-19 dépendent de l’expertise de nos fournisseurs de services de santé. Mais pour que le personnel de la santé soit en mesure de mettre son expertise au service des malades, il faut en prendre soin. La Société canadienne de psychologie aimerait y contribuer.

La SCP demande à tous les psychologues agréés d’envisager de donner un peu de leur temps pour fournir des services psychologiques aux fournisseurs de soins de santé de première ligne, qui peuvent se sentir stressés, débordés ou angoissés du fait de leur position sur la ligne de front de cette crise sanitaire.

Cliquez sur Suivant (ci-dessous) pour obtenir des renseignements sur le fonctionnement de cette initiative.


LimeSurvey is Free software
Donate